J'ai replongé dans mes idées suicidaires

18 Janvier 2020

Question (Fille / 2008 / Suisse, Vaud)

Bonjour,
j’ai douze ans et depuis que j’ai environ 6 ans, rien ne va plus, ma maman est tombée malade, elle a quitter son travail, depuis, elle n’arrive pas à en trouver un,
en 2017 j’ai eu une maladie qui s’appelait CRPS, tout commence par une petite douleur qui grandi peut a peut, et a un moment le cerveau reste bloqué à cette grande douleur, j’ai beaucoup passer de temps dans des hôpitaux, que se soit en rendez-vous, en urgences ou en hospitalisation.
J’ai eu des béquilles pendant un an.
Maintenant je suis guérie, mais cette histoire m’a beaucoup affectée.
L’année passée ma maman a fait une petite dépression, elle a dû aller dans un hôpital psychiatrique, je rentrai d’un camps scolaire , puis au mois de juin, il y a eu une grosse dispute avec mes meilleures amies, et j’ai commencé à vouloir me suicider, puis tout est rentré dans l’ordre avec mes amies, mais depuis presque 2 mois, je ne suis plus dans le groupe, à cause d’une nouvelle dispute, on a ensuite appris que mon grand-père était malade, j’ai aussi très peur de grandir.
Bref, tout ça me fatigue, je suis épuisée, j’ai l’impression que je vais peter un câble, et j’ai replonger dans mes envies suicidaires, j’ai commencé à me mutiler le poignet, mais je n’arrive pas à en parler autour de moi, que faire?

  • Estime de soi
Réponse

Bonjour,

Nous sommes préoccupé·es par ce que tu nous décris. Tu as bien fait de nous écrire afin de ne pas rester seule avec ces sentiments. La maladie semble présente autour de toi, et nous comprenons que cela t’attriste et t’inquiète peut-être.

Tu exprimes avoir « aussi très peur de grandir ». Il est vrai que l’adolescence entraîne de nombreux changements, aussi bien sur le plan physique que psychologique, et que cela peut être difficile à traverser. Tu dis ne pas réussir à « en parler autour de toi », mais nous pensons qu’il est vraiment important que tu puisses trouver de l’aide auprès d’un adulte de confiance. Pourrais-tu t’adresser à ton médecin de famille, ou à un professionnel au sein de ton école comme un psychologue ou une infirmière ?

Tu pourrais également appeler le 147, c’est une ligne d’écoute pour les jeunes où des professionnels sont là pour te répondre 24H/24, 7J/7. Si tes envies suicidaires deviennent plus importantes, il faut te diriger vers l’hôpital le plus proche afin d’y être mise à l’abri.

L’équipe de Ciao t’encourage dans ces démarches

l'équipe ciao

Dernière modification: 20 Janvier 2020

Les dernières questions