Violences sexuelles : comment me libérer de ma culpabilité?

8 Août 2019

Question (Fille / 2001 / Suisse, Vaud)

Bonjour,

À l'âge de 12 ans je me suis mise avec un garçon (un an de plus que moi) et au bout d'à peine quelques mois il voulait qu'on fasse l'amour. Au début on allait chez lui et il me déshabillait sans me demander, j'étais toujours très gênée mais il avait pas l'air de faire attention. Je me disais que c'était normal étant donné qu'il avait pas l'air de trouver ça bizarre.

Ensuite, ça se passait comme ça a chaque fois qu'on se voyait, il m'emmenait chez lui et il me déshabillait, il me doigtait et me sucait le sein, ça me faisait extrêmement mal, je ne m'étais encore jamais doigté moi-même. Il insistait énormément pour qu'on le fasse, il me posait 5 ou 6 fois la question de suite en me demandant je te pénètre juste un petit peu, etc.

Alors que ma réponse était toujours non, il y a même des fois où j'avais peur qu'il le fasse même en ayant dit non. Pour y remédier, il se mettait sur moi et se frottait à moi jusqu'à jouir, je me sentais extrêmement mal mais ça il ne s'en rendait pas compte non plus ou il me demandait de lui faire une fellation et ça à chaque fois qu'on se voyait. Au début je disais non, mais à force de le demander je le faisais et je n'aimais pas ça du tout. Pourtant il devait le remarqué parce qu'à force qu'il me le demande ça durait de moins en moins longtemps. Il m'a aussi fait des cunnilingus alors que je lui disais non.

On a essayé de le faire une ou deux fois, même si je ne le voulais pas, je me sentais nulle de pas vouloir le faire avec lui et de refuser à force qu'il me le demande. Pourtant mon vagin refusait, il arrivait pas à me pénétrer. Il disait alors que mon vagin avait un problème, qu'il était trop étroit et j'y ai cru encore longtemps après.

Après 2 ans de relation, j'ai rompu parce qu'il me dégoutait autant que je me dégoutais moi même, j'ai actuellement 18ans et je regrette de ne pas avoir dit non parce que maintenant, il y a des choses que je n'arrive plus à faire avec mon copain et je m'en veux beaucoup, ce qui s'est passé me marque toujours. Je regrette tellement de ne pas lui avoir dit non et d'être partie.

Peut-on appeler ça un viol ? Comment est ce que je peux y remédier avec mon copain pour que ça se passe mieux et que je ne culpabilise pas à chaque fois qu'il me demande quelque chose que je ne veux pas faire (lui ne m'a jamais forcé à rien) ?

Merci d'avance et bonne soirée !

  • Violences
Réponse

Bonjour,

Ce que vous avez vécu il y a quelques années sont effectivement des violences sexuelles, que ce soit pour les caresses intimes ou les tentatives de pénétration. Lorsque cela arrive, la personne qui les subit peut ne pas arriver à dire non, à cause de la peur ou encore la gêne.

En effet, une des réactions du cerveau face à la peur est parfois de se figer, et la personne se sent alors incapable de réagir et d'affirmer clairement ses limites. Vous n'avez peut-être pas réussir à dire non sur le moment, mais en décidant de rompre avec lui, vous lui avez d'une certaine manière dit un grand NON! Cela montre que vous avez eu la force d'arrêter par vous même cette situation qui vous faisait du mal.

Le fait de ne pas avoir dit non n'est pas votre faute, et ne justifie pas ses actions. Nous comprenons que vous vous sentez aujourd'hui encore coupable de ce qu'il s'est passé, mais la responsabilité lui revient entièrement. 

Cependant, nous pensons qu'il est important que vous puissiez obtenir du soutien pour que vous vous libériez de ce sentiment de culpabilité et pour que cela n'impacte plus votre bien-être dans votre relation actuelle. Pour cela, nous vous conseillons d'en parler à un·e conseiller·ère du planning familial le plus proche de chez vous, dont vous trouverez l'adresse sur notre site. Vous y serez reçue en toute confidentialité et gratuitement. Vous pouvez vous adressez aussi à un centre LAVI, spécialisé dans l'aide aux victimes.

Vous ne dites pas dans votre message si votre copain est au courant de ce qu'il s'est passé avec votre ex-copain, mais nous vous conseillons d'en parler avec lui, afin qu'il comprenne mieux ce que vous ressentez et comment vous vivez votre sexualité dans votre couple. La communication est un élément central pour que l'intimité se passe bien dans un couple, et que chacun·e comprenne les envies et les limites de l'autre. 

Nous vous mettons en lien un article qui pourrait vous aider.

Nous vous souhaitons le meilleur, et à bientôt sur CIAO,

l'équipe ciao


Subir des violences sexuelles - Site d'aide et d'information pour les adolescents - CIAO

Dernière modification: 13 Août 2019

Les dernières questions