Mes parents me forcent à porter un soutien-gorge

7 Août 2019

Question (Fille / 2002 / Suisse, Vaud)

J’ai un souci, mes parents me forcent à porter des soutiens-gorge, et ce peu importe le haut que je porte.
C’est l’été, il fait chaud et j’en ai marre de porter des soutiens gorges qui serrent, font transpirer, etc...
De plus je déteste laisser transparaître les bretelles d’un soutien gorge lorsque je porte un top.

Étant donné que j’ai un bonnet D-E, ils disent que c’est très vulgaire avec une grosse poitrine de ne pas en porter, mais étant légèrement féministe je trouve qu’une taille de poitrine ne justifie pas le port ou non d’un soutien-gorge.

Que pourrais-je leur dire pour qu’ils comprennent mon point de vue autant féministe que pratique ?

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

Porter ou non un soutien-gorgre est un choix qui t'appartient. Depuis quelques années, de plus en plus de femmes, et surtout des jeunes, décident de ne pas en porter pour pleins de raisons différentes: féminisme, confort, côté pratique... 

Mais ce mouvement est très récent et il arrive qu'il soit mal compris. C'est peut-être le cas de tes parents, qui ne sont pas habitués à cela dans leur entourage. Il est possible aussi qu'ils aient peur que des hommes te regardent et interprêtent mal ton choix de ne pas porter de soutien-gorge. 

Il n'y a pas de mode d'emploi de ce que tu dois ou non leur dire pour qu'ils te comprennent. L'important est de leur expliquer ton choix dans le calme, et leur disant qu'est-ce qui te dérange dans le soutien-gorge et pourquoi tu préfères ne pas en porter. Nous te conseillons pour cela de faire une liste avec les raisons de ton choix. Cela te permettra de leur en reparler avec les idées bien au clair.

Si tes parents remarquent que ton choix est le fruit d'une réflexion de ta part, comme ça nous semble être le cas à travers ton message, ils auront certainement plus de facilité à le respecter. 

Nous te souhaitons le meilleur, et à bientôt sur CIAO, 

 

l'équipe ciao

Dernière modification: 8 Août 2019

Les dernières questions