Amour avant le mariage: attendre ou foncer?

31 Juillet 2019

Question (Fille / 2003 / Suisse, Vaud)

Bonjour ,
Ma famille est catholique et la plus part assez croyant, même peut être un peu trop .
ils ont tous attendu le mariage avant d’avoir tout acte sexuel avec « leur seul et véritable amour »
je trouve ça bien mais peut être trop pris au serieu .
Je suis perdu car j’atteindrai bientôt « l’age Sexuelle « 
L’egal et le faire avec mon copain me dérangerai pas, d’ailleurs j’en ai envie mais j’ai peur que ça soit trop tôt ou que je m’offre trop à lui .
Je sais pas trop si je devrai attendre ? Ou foncée ?

  • Religions et Croyances
Réponse

Bonjour,

Après avoir lu votre question, nous aurions envie de vous demander: qu'est ce qui vous fait peur que ce soit trop tôt ou que signifie "s'offrir trop à lui"? Nous entendons dans vos réticences - mais peut-être que nous nous trompons - une peur de perdre le contrôle. Et, si c'est cela, vous avez raison. Cet acte doit se vivre dans le consentement mutuel et dans un esprit de partage et d'amour, sans risque de pression de l'un sur l'autre.

Nous nous permettons de vous donner un résumé de ce que la Bible dit de la sexualité. Car il ne s'agit pas seulement de trouver le "seul et véritable amour". Pour la Bible, comme pour de nombreuses cultures, la sexualité touche au sacré puisqu'elle touche au don de la vie. Pour la Bible, la sexualité est promesse de bonheur. Elle est voulue par Dieu puisqu'Il nous crée homme et femme. Mais la Bible est aussi réaliste. Elle décrit aussi que la sexualité peut être source de violence et de domination. C'est le danger de faire de son partenaire l'objet de son propre désir. La sexualité humaine n'est donc pas banale. Elle engage tout le mystère de la personne humaine. Elle est enjeu de bonheur. Ainsi, la Bible cadre la vie sexuelle en instituant le mariage. Celui-ci manifeste l'alliance de sécurité et de respect en vue du don de la vie. Il doit permettre de mettre de l'ordre dans ce qui pourrait devenir anarchie dans nos désirs. Nous savons bien que malheureusement même dans le mariage la sexualité peut être source de violence. La question est donc au-delà du permis et du défendu.

La Bible indique la beauté de la sexualité humaine, sa grandeur, mais aussi les dangers qui la guettent, ses errances. C'est un appel à être vigilants face à nos désirs sexuels, à ne pas se laisser envahir par eux, un appel à vivre sa sexualité dans le respect de l'autre et de sa personne. L'apôtre Paul écrit : "Que chacun de vous sache user du corps qui lui appartient avec sainteté et respect, sans se laisser emporter par la passion". Le corps est le temple du Saint-Esprit, et de ce fait mérite le respect.

Nous ne voyons pas d'interdiction à faire l'amour avant le mariage si cela est fait dans le respect de chacun et peut-être dans la perspective d'un mariage qui viendra symboliser cette union. La spiritualité chrétienne regrette une banalisation de la sexualité qui ouvre la porte à des dérives. Ceci dit, vous vous posez les bonnes questions, c'est le signe que vous saurez faire les bons choix.

Peut-être pourriez-vous discuté avec vos parents de vos questionnements ? Leur montrer que le choix que vous ferez (quel qu’il soit) sera réfléchi et que cela ne remet pas en cause vos croyances et votre façon d’aborder la religion.

Prenez soin de vous,

l'équipe ciao

Dernière modification: 6 Août 2019

Les dernières questions