Risque de grossesse (malgré pilule d’urgence et test de grossesse négatif) ?

29 Mai 2019

Question (Garçon / 2001 / Canada)

Bonjour,
avec ma copine nous avons fait les préliminaires le jeudi 2 mai. Il n'y a pas eu de risque car j'ai éjaculer dans sa bouche, qu'on ne s'est pas frotter les parties intimes non plus.
Cependant une goutte de sperme est tomber sur le drap mais ne l'as pas toucher donc je ne penses pas qu'il y ai de risques.
De plus quelques jours après notre relation elle a eu ses règles. Malgré cela depuis 1 semaine ses seins gonflent et son ventre gonfle. On stress beaucoup on a donc fait un test de grossesse le 28 mai sois + de 3 semaines après le rapport. Le résultat était négatif sans doute possible mais on stress toujours a cause de ses seins et son ventre. Il faut prendre en compte qu'il y a 2 semaine elle a prit un médicament a base de progestérone sous le stress sans raison.
Elle a prit 3 comprimés au lieu de 1 sois un surdosage certain. Sur la notice du médicament il y a écrit que cela "trick your body into thinking your pregnant" cela pourrait donc expliquer les symptômes. Cependant malgré que le test ai été négatif on stress toujours énormément et en + on a le bac dans une semaine le stress est donc amplifier.
Peut-elle être enceinte malgré un test de grossesse négatif ?
On a besoin de votre aide svp.
Merci d'avance.

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

Il n'y a pas de risque d'une grossesse non désirée selon votre description de votre rapport intime. De plus, le test de grossesse est négatif.

Le fait que votre copine ait des symptômes inhabituels aux seins et au ventre (gonflement) peut avoir des raisons multiples. Dans votre cas, il semblerait que cela puisse venir -en particulier- des 3 comprimés de progestérone que votre copine à pris, doublement à tort puisque un seul aurait suffi et seulement en cas de risque de grossesse qui était, en l'occurence, inexistant.

Vous pouvez donc être sûrs l'un et l'autre que votre anxiété n'a pas lieu d'être, en tous cas par rapport à un risque de grossesse.

Cela étant, vos examens sont sans aucun doute une source de stress important et c'est peut-être de ce côté-là que vous pourriez chercher du réconfort.

Y a-t-il par exemple, dans votre établissement scolaire, un.e psychologue conseiller.e d'orientation qui pourrait vous réconforter par rapport à cette échéance scolaire importante, qui vous impose une telle anxiété ?

Nous vous souhaitons tout de bon !

 

l'équipe ciao

Dernière modification: 29 Mai 2019

Les dernières questions