Je veux disparaître pour toujours

7 Février 2019

Question (Fille / 2005 / Suisse, Genève)

Je me mutile depuis vers le début de la deuxième année du cycle et je peux pas m’en passer.. ça me fait tellement du bien et c’est une façon pour moi de me punir pour les mauvaises choses que j’ai fais (ex. Avoir de mauvaises notes, avoir fumer et avoir déçu ma soeur et ma mère, ne pas être une bonne fille, parce que je me déteste et que je m’aime pas..)
je n’ai que des mauvaises pensées et je ne pense juste qu’à me faire du mal et je peux même pas en parler à ma mère ou ma soeur car elles vont me dire que je suis bête que pk je fais ça, que je suis pas la seule à être triste, stresse ou en dépression..
surtout ma soeur elle me rabaisse tout le temps et elle fait que dire des mauvais trucs à ma mère sur moi.. je suis sur en vrai qu’elle m’aime même pas et après elle me dit qu’elle m’achete des trucs etc. Une fois j’ai dit à ma mère en fondant des larmes que j’etais tellement stressé et elle m’a dit qu’elle irait prendre un rdv avec une psy et au final elle l’a même pas fait car elle s’en fou complétement de moi et elle fait que penser a son mari(mon père) qui lui a insulter, frapper et elle l’a mit a la porte 3 fois et elle l’a ramené de nouveau à la maison et en plus il me parle même pas et il dit qu’il aime pas ma mère et que il est là juste pour moi la alors qu’il s’occupe même pas de moi c’est juste un hypocrite et en plus il insulte ma soeur.
Il y a pas longtemps ils se sont disputer les 3 et il m’a meme crié dessus et il était même sur le point de me frapper, il était tellement vénère qu’il était rouge.. il se met tout le temps dans cet état.. on dirait un hystérique vrm, et ma mère a dit que pour de Bon elle allait se divorcer avec lui etc et puis la y’a pas longtemps ils commencent a se reparler et elle sort « dans 2 ans on va y aller en Bolivie avec ton père parce qu’il veut finalement y aller » .
Mon père à chaque dispute il revient vers ma mère en lui disant qu’il va changer et il l’a manipule et après quelque mois il redevient le même.
C’est juste tellement insupportable à vivre et la mon père il me parle gentiment et des fois il essaye de me caresser la joue et je recule et je le reparle refroidemnt même je lui fous des vents.
J’en ai vraiment marre de cette vie, je veux juste me suicider et disparaître pour toujours car vraiment j’en ai marre je pense pas que j’en vais supporter longtemos ce cauchemar.
Ma soeur elle me rabaisse et elle me parle mal, ma mère elle est gentille avec moi Oke mais elle est conne parce qu’elle se fait manipuler et elle vient vers nous en nous disant que elle va le quitter pour de bon et 1 semaine après c’est bon ils sont contents puis ça recommence la même merde, mon père qui respecte personne et se croit celui qui a tout le droit dans la maison il nous parle pas, c’est un machiste, il veut tout contrôler et faut qu’on lui demande à lui d’abord pour faire quelque chose donc en gros on est des chiennes pour lui et il nous voit comme ça et c’est un faux cul et hypocrite et à la fin il fait le gentil pour manipuler surtout ma mère parce qu’elle se laisse faire et que c’est une victime facile pour lui.. dans cette famille personne ne se comprend ni me comprenne.
Je sais pas quoi faire..
la police est venu tellement de fois chez nous, je suis allé voir des psy, ma mère a payer l’avocat etc pour à la fin annuler et revenir avec lui et gaspiller de l’argent pour rien..
en gros il y a personne pour m’aider et la seule chose que je puisse faire c’est juste me suicider et comme ça se sera réglé.

  • Violences
Réponse

Bonjour,

Tu nous dis que « tu te mutiles pour te punir » et que « tu veux disparaître pour toujours car tu en as vraiment marre ». Ton message nous inquiète, et nous entendons le mal-être et l’épuisement que tu ressens, ainsi que ton sentiment d’être peu écoutée par ta famille. Sache que te suicider ne te permettra pas de voir que l’avenir peut s’éclaircir pour toi ; la mort est la fin de la vie.

Ecrire sur Ciao est une bonne chose, car il est important que tu ne restes pas seule avec tout ce que tu éprouves. Nous te conseillons vivement de continuer sur cette voie et d’en parler avec un adulte en qui tu as confiance : y a-t-il dans ton école une conseillère sociale, une infirmière ou un psychologue scolaire vers qui tu pourrais te tourner ? Ces personnes sont là pour t’aider et te soutenir face à ces choses difficiles que tu décris. A Genève, il existe aussi le numéro 022/372.42.42 que tu peux appeler : des professionnels te répondent de manière confidentielle 24h/24 7jours/7.

Si tes idées suicidaires deviennent plus envahissantes, il faut te rendre aux urgences de l’Hôpital le plus proche de chez toi afin d’y être mise à l’abri.

Prends soin de toi, l’équipe Ciao te soutient dans ces démarches.

l'équipe ciao

Dernière modification: 8 Février 2019

Les dernières questions