Perturbée par un risque de grossesse (inexistant)

30 Décembre 2018

Question (Fille / 1997 / France)

Bonjour
je vous écris pour vous faire part de mon inquiétude qui est peut être bizarre ? Je ne sais pas. En effet je n'ai jamais eu de relations sexuelle, je suis vierge.
Mais cet été en aout, j'ai eu des contacts sexuels avec mon copain pour la premiere fois, précisément des caresses, j'étais moi habillée quand il me l'a fait mais pour lui les caresses étaient réellement ma main/son sexe.
Cela avait duré quelques courte minutes il n'y a pas eu d'éjaculation et je n'ai pas senti de liquide pré séminal (je ne sais pas d'ailleurs si on le sent automatiquement ?)
Il n'y a pas eu de contact sexe contre sexe entre nous ni de penetration.
Le truc c'est qu'après ça je me suis gratée/touchée.
Je ne sais pas si il y a risque de grossesse après avoir touché son sexe et ensuite le mien ?
J'ai eu mes règles en septembre octobre novembre decembre (dec avec un retard de 3jours) et j'ai fais un test de grossesse negatif dès la fin de mes règles de décembre.

Le problème et que tout ça me perturbe car j'ai des ballonnement et des spasmes dans le ventre depuis un moment et des amis m'ont parlé du déni de grossesse.
Je ne sais pas si je panique pour rien je l'espère en tout cas, et je voulais une réponse qui pourrait m'aider à me renseigner.

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

Vous pouvez vous rassurer: une grossesse est à exclure selon la description que vous faites de ce qui s'est passé entre vous deux, d'autant que plusieurs cycles réguliers se sont écoulés, depuis :-)

En outre, vous pouvez aussi vous tranquilliser sur le "déni de grossesse" qui est tout à fait l'inverse de ce que vous pourriez (mais n'êtes pas en train de) vivre. Un déni de grossesse est la négation inconsciente (non voulue, ni décidée) d'une grossesse réelle en cours (exclue dans votre cas) mais sans aucun symptôme.

A part cela, votre question révèle chez vous une certaine dose d'anxiété, qui ne doit pas toujours être facile à vivre. C'est donc peut-être sur ce côté là de vous-même que vous pourriez vous pencher: comment vous tranquilliser, vivre plus sereinement et sans peur excessive ? Y avez-vous pensé ?

Si vous souhaitez en parler, ce qui est toujours une bonne idée car cela permet d'extérioriser les émotions parfois difficiles, pensez à vous adresser par exemple à un centre de santé sexuelle et planning familial proche de chez vous. Habituellement, on peut parler de ce genre de difficulté avec une professionnelle de l'écoute et du soutien dans un tel centre de consultation.

Nous restons à votre écoute et nous vous souhaitons tout le meilleur pour cette année 2019 !

l'équipe ciao

Dernière modification: 1 Janvier 2019

Les dernières questions