Première fois: fortes douleurs et pénétration impossible

11 Mai 2018

Question (Fille / 2001 / France)

Avec mon copain on a essayé pour la première fois de coucher ensemble. J'étais encore vierge et lui ne l'étais plus. Le problème c'est que des qu'il essayait de me pénétré (avec douceur) la douleur était tellement présenté que je n'arrivais pas à l'oublié et donc ma première fois c'est arrêter au bout de une minute, peu de temps après on a recommencer et le même schémas c'est produit. Avec tellement de douleurs que terminait en pleure. Je voudrais savoir si c'est vraiment normal et recueillir un maximum de conseils. (ps: je n est jamais mis de tampons)

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

La plupart du temps, une première pénétration vaginale ne provoque pas de douleur mais, tout au plus, un éventuel sentiment d'inconfort aux moments où le pénis, par exemple, pénètre l'hymen et le fait disparaître (voir nos informations jointes).

Lorsqu'à cette occasion se produisent de fortes douleurs, ce qui est très rare mais ce qui est votre cas, on a alors besoin de demander l'avis du médecin spécialiste: la ou le gynécologue.

Il peut arriver, par exemple, que l'hymen soit particluèrement épais (alors qu'à l'extrême inverse, certaines jeunes filles vierges n'en ont pas).
Seul.e le médecin gynécologue pourra vous donner l'origine de cette douleur, si elle a une cause organique. Il devra pour cela vous ausculter.

Alors si ce n'est pas déjà fait, prenez sans plus tarder un rendez-vous avec un médecin gynécologue.

Si ce médecin ne décèle aucune gêne organique, en particulier au niveau de l'entrée du vagin, alors il vous orientera vers une recherche psychologique.

Il arrive que des douleurs proviennent de nos peurs. Ainsi, si une jeune fille vierge a peur d'une première pénétration, même sans s'en rendre compte, c'est-à-dire si c'est une peur inconsciente), il peut arriver que le vagin se révèle difficile, voire impossible à pénétrer à moins de provoquer de fortes douleurs.
Si la peur est l'origine de ces douleurs, alors il faut en parler avec son partenaire, envisager ensemble comment dépasser cette peur-là, et on peut aussi se faire aider dans cette recherche par une conseillère du centre de santé sexuelle et planning familial le plus proche: ces consultations sont gratutes et confidentielles, ce serait dommage de ne pas en profiter pour se faire aider, n'est-ce pas ?

Nous vous souhaitons d'en savoir plus très bientôt, de cette manière.

Nous restons à votre écoute.

A bientôt sur CIAO !

l'équipe ciao

Dernière modification: 14 Mai 2018

Les dernières questions