J'appréhende mon coming-out dans ma famille

23 Mars 2018

Question (Garçon / 1997 / Suisse, Autres pays - Europe)

Bonsoir à vous,

Petit message pour vous (hors sujet):
Il est vrai que cela fait un long moment que je n'étais pas venu sur ce site que j'apprécie tout autant malgré mon absence. Je me suis rappelé à quel point il est vraiment utile quand on en a gros sur le coeur, et qu'on a un interlocuteur qui prend le temps de comprendre nos problèmes, nos craintes, nos douleurs... C'est une reconnaissance que j'ai pour vous. ;-)

Pour venir à mon histoire...
Cela fait 1 an que je suis avec mon copain. Je me sens bien, au fond de moi je sais que j'ai besoin de lui, j'ai besoin d'un homme dans ma vie.
J'ai manqué d'un père dans mon plus jeune âge à cause d'un divorce, et je pense que cela s'est répercuté sur mon orientation sexuelle.
Y a-t-il un lien de causalité, je ne sais pas. Mais j'ai besoin d'avoir un homme avec moi...

Voilà, j'ai beaucoup de questions qui fusionnent dans ma tête, je ne sais plus quoi faire, quoi penser, quoi dire... Je commence à déprimer.

J'aime mon copain. J'ai besoin de ça.
Sauf que, point de vue famille, je n'ai pas du tout fait mon coming-out.
A vrai dire, 3 amis sont au courant de mon histoire, pas plus ni moins.
Je suis sensible au fait que ma mère se rende malade de cette nouvelle, qu'elle m'en veuille, me renie, me parle mal, refuse d'admettre de ce que je suis.
J'ai déjà écris une lettre avec les mots qui me viennent du coeur, je n'ai plus qu'à la déposer sur son lit par exemple, mais je ne ressens aucunement la force d'affronter cela. Je sais qu'elle ne le prendra jamais bien...
Elle n'est pas homophobe pour moi, puisque j'ai un bon ami datant de 15 ans qui lui est homo, et elle l'adore !
Mais en discutant de ce sujet il y a un bon moment quand cela passait à la télé, sa réaction a été de dire "les enfants des autres je m'en fou, mais pas les miens".

Mon copain, c'est mon meilleur ami que j'ai rencontré au lycée il y a 4 ans maintenant.
Il connait parfaitement ma famille, ma mère, ma soeur, mon grand-père... Aux yeux de ma famille, c'est mon meilleur ami et c'est tout...

J'aimerais pouvoir arracher ces chaînes qui m'empêchent d'avancer, car vu que ma famille n'est pas au courant, nous vivons "cachés" (bisous discret et rapide / dès que quelqu'un entre on se détache de l'un l'autre et on fait semblant de rien, etc...) et ces situations me pèsent, c'est frustrant...

Ma mère déteste le mensonge. Si elle viendrait à savoir qu'au final je suis avec depuis 1 an, elle m'en voudrait à jamais, c'est sûr à 100%.
D'autant plus qu'elle a déjà eu pas mal de doute concernant ma relation avec lui, mais je niais toujours par peur de devoir subir des engueulades, des baisses de moral etc...
Et si je viendrai à lui avouer, elle se remémorerait tout ses doutes et ne démordrait pas le fait qu'elle avait raison et que je lui mentais...

Malheureusement ma soeur, connaissant son caractère, je ne peux pas me livrer à elle. Nous sommes très différent, je n'ai pas tellement confiance en elle, ça me fait de la peine également. Je pense qu'elle n'hésiterai pas à le dire sans filtre à ma mère, et à me critiquer par la suite.

Ma mère apporte également beaucoup d'importance à l'apparence, aux jugements des autres, dû à son éducation par ma grand-mère. Je pense que pour elle, avoir un fils homosexuel est digne d'une honte, tout le monde va mal parler de moi, tout le monde va se foutre de moi, tout le monde va rire de ma mère, etc...

Je ne sais plus comment me raisonner, comment agir, comment rebondir face aux problèmes, et agir correctement et de façon coriace si je puis dire, pour montrer que je suis comme ça, rien ne changera et qu'il faut accepter, et que je suis surtout heureux comme ça et pas autrement !

C'est presque devenu pour moi une torture psychologique...
J'aimerai faire bouger les choses, ma vie est ennuyante.
J'aimerai surtout vivre dans l'harmonie, et qu'ils sachent que je suis avec lui, et que je suis heureux ! D'autant plus qu'ils savent tous que j'ai un bon caractère, et que je sais très bien me gérer. J'ai bientôt 21 ans.

Alors, même si ma situation est assez délicate, je viens à vous pour que vous puissiez me donner quelques conseils, des mots qui pourraient me rebooster, ou des phrases logiques que je pourrais placer pour défendre mon "être", les faire raisonner et les faire accepter coûte que coûte...

M'aider à passer le cap de ce moment difficile... J'ai en quelques sortes besoin de soutien, de force.

Je vous remercie d'avance de prendre le temps de me lire...

Au plaisir de lire à mon tour votre réponse,

je vous souhaite un bon courage... ;-)

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

Bienvenu de retour sur CIAO et merci pour votre appréciation du site !
Nous vous remercions également pour la confiance que vous nous témoignez et serons heureux de vous apporter du réconfort si cela nous est possible.

Vous nous montrez qu'il arrive un moment où l’on souhaite partager des points essentiels de sa vie privée avec à sa famille après les avoir cachés pendant un certain temps, afin d'être cohérent avec soi-même. Et précisément, votre vie heureuse avec votre compagnon est bien un fait essentiel que vous souhaiteriez désormais partager, ce qui est bien compréhensible.

Avec une grande finesse d’analyse et sensibilité, vous décrivez votre crainte d’une réaction de rejet de la part de votre mère et de votre sœur, mais votre mère n’est pas homophobe selon vous et semble soupçonner déjà votre relation avec votre copain. Cela pourrait-il prouver un commencement d'ouverture sur le sujet? Est-ce qu'on peut imaginer qu'elle "attendrait" une confirmation de votre part?

Votre famille connait votre copain depuis 4 ans et l'apprécie, ce qui est aussi un point positif pour vous afin de les amener petit à petit à accepter en vous faisant confiance.

Nous espérons que votre famille ne réagisse pas aussi mal que vous le craignez mais à défaut de le savoir à l’avance, il vaut en effet mieux prévoir pour faire face au pire avec un minimum d'effets négatifs pour vous dans la mesure du possible.


Pour vous aider, nous restons bien sur prêt.es à vous répondre à tout moment, mais vous proposons un soutien plus direct pour ne pas rester seul avec toutes ces questions : y a-t-il près de chez vous une association LGBT, un centre de santé sexuelle et planning familial où un.e conseiller.e peut vous soutenir gratuitement? Ces centres sont formés sur la prévention des discriminations à l’orientation sexuelle, le coming-out et la communication dans les différentes situations.

Vous êtes déterminé à faire part de votre bonheur en couple à votre famille pour « arracher ces chaines qui empêchent d’avancer » et nous vous encourageons dans ce sens.

Ce qui joue en votre faveur est qu’il est aujourd'hui admis officiellement, dans tous les Etats de droit (pays où les lois sont conditionnées par les droits humains) que l'orientation affective et sexuelle, au même titre que l'identité et l'expression de genre et que l'identité sexuelle, par exemple, sont bien plus variées dans les faits et ne doivent faire l'objet d'aucune forme de discrimination ou de rejet..

Ce sont des points importants à vous rappeler et à rappeler aussi à toute personne à qui vous souhaiteriez présenter votre situation de couple.

 Nous vous souhaitons le meilleur et restons à votre écoute

l'équipe ciao

Dernière modification: 28 Mars 2018

Les dernières questions