Etre un garçon proche des filles

18 Octobre 2017

Question (Garçon / 2003 / France)

Bonjour,
J'ai 14 ans et c'est vrai que je me pose beaucoup de questions sur moi même en ce moment. Et une pensée que j'ai, qui est de plus en plus présente, me questionne, m'inquiète.
J'écris beaucoup sur moi, sur mes pensées. Et il y a quelques jours, j'ai mit sur page quelque chose que je me refusais d'avouer :j'aurais voulu être une fille.
N'est ce pas étrange ? Pourtant je suis hétéro, je ne suis pas très éféminé...mais les «restrictions» qu'on les garçons ne me conviennent pas. Je les trouve trop dure, trop ridicule. «Ne pleur pas», «Sois fort», «Sois musclé» etc...
J'en convient évidemment qu'être une fille n'est pas plus évident mais je me sens parfois comme être plus proche d'elles psychologiquement (désolé, j'ai beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti). Leurs façons d'être, leurs délire, je les partage tous.

Rien que le fait de vous écrire sur cela me fait honte à moi même.

Voilà merci d'avoir pris le temps de me lire. Et je précise que ce n'est pas parce que j'ai ses pensées que je voudrais devenir trans, ou neutre...

  • Sexualité
Réponse

Bonjour

Tu décris très bien ce qu’il se passe dans ton monde interne, avec une belle sensibilité et une grande lucidité.

Tu as très bien repéré certaines des contraintes que la société fait peser sur les comportements et les attitudes qui sont attendues pour les 2 sexes et qui se traduisent entre par les stéréotypes que tu cites.

Il est bien clair que les stéréotypes sont faux ! Beaucoup de garçons et d’hommes sont sensibles et osent exprimer leurs émotions, certaines filles et femmes sont fortes, d’autres sont agressives, etc.

Ce dont tu parles ne concerne pas le sexe des être humains, mais comment ils osent être eux-mêmes ou non en dépit des normes sociales. Il n’y a pas de honte à avoir de se sentir plus proche psychologiquement de la manière d’être des personnes de l’autre sexe.

Il n’y a pas de honte à avoir d’être fille, ni d’être femme et il n’y en n’a pas plus à se reconnaître proche d’elles.

De plus, la plupart des filles adorent les garçons qui fonctionnent comme elles clin d'oeil

Et bien des garçons pourraient t'envier car souvent ils ne savent pas comment s'y prendre pour s'approcher des filles !

Les normes sociales ne sont contraignantes que si on le veut bien.

Tu es en pleine adolescence et le défi de cette période de la vie est de pouvoir s’individuer, ne plus être que l’enfant de ses parents, trouver son chemin, développer sa personnalité, en se reconnaissant appartenir aux groupes sociaux et en même temps en étant suffisamment différent des autres pour sentir que l’on est unique. 

Nous te souhaitons de belles découvertes de toi-même sur le chemin de la vie.

 

A bientôt sur ciao

l'équipe ciao

Dernière modification: 19 Octobre 2017

Les dernières questions