Peut-on attraper le virus Ebola via les préliminaires ?

18 Novembre 2016

Question (Fille / 2000 / Suisse, Genève)

Peut-on attraper Ebola via les préliminaires avec un individus d'origine Africaine ?

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

Dans le domaine des maladies à risque épidémique (tropicales ou non), c'est toujours le site internet de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui fait référence.

On y apprend ainsi que le virus Ebola se propage "par transmission interhumaine, à la suite de contacts directs (peau lésée ou muqueuses) avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux (par exemple, linge de lit, vêtements) qui ont été contaminés par ce type de liquides".

En suivant le lien de l'OMS: http://www.who.int/reproductivehealth/topics/rtis/ebola-virus-semen/fr/ , on apprend plus précisément que si un homme, Africain ou non, est porteur ou a été porteur du virus Ebola, il semble possible qu'il transmette le virus à sa (ou son) partenaire sexuel.le, bien que cela n'ait pas encore été prouvé. Si c'est la partenaire (femme) qui est ou a été porteuse du virus, c'est moins probable qu'elle le transmette à son (ou sa) partenaire, mais cela reste possible en théorie.

C'est donc bien possible (mais pas certain) de transmettre le virus Ebola lors de préliminaires, mais pour cela, encore faut-il que l'homme que vous évoquez soit ou ait été porteur du virus ! En effet, il ne suffit pas d'être Africain pour être porteur et transmettre le virus, et heureusement.

Quoi qu'il en soit, pour éviter cette maladie-là comme d’ailleurs pour éviter toutes les IST (voir leur liste en lien) il faudrait toujours au moins se protéger au moyen d'un préservatif avant chaque relation sexuelle (y compris une fellation ou un cunnilingus !) avec un partenaire dont on ne connaît pas l'état de santé et les expériences sexuelles passées.

Vous voilà renseignée, rassurée ?

Sinon, le meilleur moyen d’en savoir vraiment plus est de demander un test de dépistage chez un médecin (ou à la Consultation santé Jeunes de l’hôpital de votre canton, parmi nos adresses).

Enfin, si cela vous intéresse, vous trouverez plus bas quelques recommandations venant de l'OMS, à l'intention de porteurs ou ex-porteurs du virus Ebola.

Prenez soin de vous et à bientôt sur CIAO !

Recommandations de l'OMS:
"Tous les survivants d’Ebola et leurs partenaires sexuels doivent bénéficier de conseils sur les pratiques sexuelles à moindre risque, jusqu’à ce que le sperme ait donné par deux fois un test négatif. On fournira aux survivants des préservatifs.
Il faut proposer aux hommes qui survivent à Ebola de faire un test sur leur sperme trois mois après le début de la maladie puis, pour ceux ayant un résultat positif, un test ensuite chaque mois jusqu’à ce qu’ils aient donnés deux tests négatifs à la recherche du virus dans le sperme par RT-PCR, avec un intervalle d’une semaine entre les deux tests.
Ceux qui ont survécu à la maladie et leurs partenaires doivent soit: s’abstenir de toute relation sexuelle ou adopter des pratiques sexuelles à moindre risque en utilisant correctement et régulièrement des préservatifs jusqu’à ce que le sperme ait donné par deux fois un test négatif. Lorsque les tests sont négatifs, les survivants peuvent revenir à des pratiques sexuelles normales sans craindre la transmission du virus Ebola."

l'équipe ciao

Dernière modification: 20 Novembre 2016

Les dernières questions