J'ai peur de ce que je pourrais être

4 Septembre 2016

Question (Fille / 1998 / Suisse, Fribourg)

Bonjour,

Ces temps ci je me pose beaucoup de questions au sujet de mon orientation sexuelle. Je suis vraiment malheureuse depuis 2-3 ans mais j'ai des problèmes familiaux avec ma mère surtout et la relation qu'elle entretient avec mon père,( ils sont divorcés et se haïssent) que je tenais pour cause de mon mal-être. Aujourd'hui, je me demande si ce n'est pas parce que je suis peut être pas hétéro.
Je me suis souvent posé la question mais jamais sérieusement. Hier, ma petite soeur de 14 ans m'a avouer son homosexualité que j'accepte tres bien mais ça a comme complètement bouleverser ma tête et je suis totalement confuse et en colèré contre la pensée que je puisse moi aussi aimer les filles.

J'ai souvent des crises d'angoisses et de paniques et des périodes où je ne me sens pas bien du tout. Dans ses moments là je repense à mon orientation sexuelle mais cette idée me fait horreur. Ensuite dans les périodes où cela va mieux je n'y pense pas du tout et au contraire recherche la compagnie des garçons. Il faut savoir que je n'ai jamais ressenti quoique ce soit à part de sentimentale pour une personne du même sexe et que je cherche à plaire aux garçons, avec lesquels j'ai déjà eu des expériences (jamais jusque au bout) qui m'ont plues. Jusque à l'âge de mes 15 ans j'ai toujours été amoureuse de garçons mais depuis je n'ai plus été vraiment amoureuse par contre j'ai souvent eu des sortes de périodes où je ne pensais qu'à un garçon en continu...

En ce moment où je vous écrit je ne suis vraiment pas bien et j'ai peur de ce que je pourrais être.

  • Sexualité
Réponse

Bonjour!

Tu te poses des questions, par intermittence, sur ton orientation sexuelle même si tu dis aussi apprécier les garçons.

Mais ce qui nous frappe surtout c'est ton mal-être général, ces crises d'angoisse. Il te faut absolument te faire aider, trouver quelqu'un qui puisse t'écouter et te soutenir, t'aider à traverser cette période difficile. Tu peux par exemple t'adresser au 147, par tél. ou mail. Ou peut-être peux-tu en parler à un psy ou médecin de ton entourage.

Il faut d'abord prendre soin de toi, les réponses que tu cherches viendront ensuite plus facilement.

N'hésite pas à revenir si tu le souhaites, tu seras toujours la bienvenue. Nous te souhaitons le meilleur

l'équipe ciao

Dernière modification: 5 Septembre 2016

Les dernières questions