C'est quoi l'hyperconnectivité?

Dernière modification: 2 Juillet 2020

Selon Nir Eyal, dans son livre "Comment créer un produit ou un service addictif", nous regardons notre téléphone portable environ 150 fois par jour. D’ailleurs, lorsque notre téléphone sonne ou vibre, on ressent une envie soudaine d’aller voir ce qu’il se passe. Ou même parfois on sent notre téléphone vibrer dans notre poche alors qu’il est éteint ou pire, qu’il n’est même pas là ! Et si on ne contrôle pas régulièrement, on se demande sans cesse de quoi il s’agit. Est-ce je viens de recevoir un snap ? Est-ce j’ai reçu un like sur la photo que je viens de publier ? Des questions qui nous amènent à stresser et le meilleur moyen de se rassurer c’est de vite aller y jeter un œil. Peut-être que tu as déjà entendu parler du terme FOMO (fear of missing out) qui se traduit en français par la peur de louper une information.

Les réseaux sociaux ont réussi à faire en sorte que leur technologie prenne une place importante dans le quotidien de certaines personnes et c’est notamment le cas chez la plupart des jeunes. Nous t’expliquons ici comment les réseaux sociaux font pour que l’on ait envie de se connecter et passer du temps sur leurs plateformes.

Qu’est-ce que l’économie de l’attention ?

C’est un terme qui définit la façon dont les technologies de communication et le design peuvent influencer les comportements des utilisateur·trice·s durablement. Les réseaux sociaux et autres plateformes internet vont donc mettre en place des stratégies pour nous pousser à nous connecter sur leurs sites ou applications. Une fois qu’on y est, ils vont tout faire pour que l’on y reste. Ces derniers vont également faire en sorte que cela devienne une habitude dans notre comportement.

Tout le temps que tu passes sur ces réseaux sociaux ou plateforme, c’est du temps qu’ils ont à disposition pour te montrer de la publicité et collecter des informations sur toi. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’ils se font de l’argent. Ils vont donc tout faire pour que tu passes un maximum de temps dessus.

Les notifications et les likes

Les notifications sont une des raisons qui font que l’on regarde souvent son téléphone. Et ce n’est pas pour rien que les réseaux sociaux les utilisent. Cela va activer un circuit dans ton cerveau, appelé circuit de la récompense ou « circuit dopaminergique ».

Ce circuit, il est hormonal, chimique. Ce sont des molécules qui vont être sécrétées par ton cerveau. En gros, lorsque tu utilises ton smartphone et répond aux notifications, ton cerveau va libérer l’hormone de la récompense, la dopamine. Au contraire, lorsque tu ne l’utilises pas et ignore les notifications, ton cerveau libérera l’hormone du stress, le cortisol. Pour imager tout cela, regardons de plus près une expérience menée par une chercheuse de l’université Dominguez Hill (Californie), nommée Nancy Cheever. Elle a mis au point un protocole de test original. Un patient est muni de capteurs mesurant le stress (donc le niveau de Cortisol) et son smartphone est posé près de lui. Cette dernière, sans le lui dire, lui envoie des messages ou commente ses statuts sur les réseaux sociaux, sans que ce dernier ne puisse aller vérifier ses notifications. Elle constate alors que le niveau de Cortisol atteint un pic significatif !

Ce qui est terrible, c’est que plus ce système est activé, plus on éprouve le besoin de l’entretenir ! Cela signifie que tu auras besoin de toujours plus d’application pour avoir ta dose de dopamine et c’est exactement ce que les concepteurs d’applications souhaitent. C’est une forme de dressage !

Le pire dans tout cela, c’est que même lorsque notre téléphone ne vibre pas, nous ressentons le besoin d’aller vérifier.

Notre cerveau nous dit : "Hey, je n'ai pas vérifié Snapchat depuis un moment. Je n'ai pas vérifié ce flux Instagram depuis un moment. Je me demande si quelqu'un a commenté ma vidéo YouTube".

Tu ressens alors du stress car ton cerveau génère alors du cortisol et ça commence à t’inquiéter. Et finalement, ton objectif est de te débarrasser de cette anxiété et donc tu te connectes.

Les likes sur les réseaux sociaux ont également le même fonctionnement. Tu vas poster une photo et en échange tu obtiendras des likes. Comme pour les notifications, tu seras récompensé·e et cela te donnera envie d’aller à nouveau poster une photo et ainsi de suite.

Les flammes sur Snapchat

Un exemple flagrant est celui des flammes sur Snapchat.  Pour obtenir des flammes, tu devras envoyer des snaps pendant trois jours d’affilés avec un·e ami·e. Au bout de ces trois jours, tu recevras une récompense : trois flammes s’afficheront à côté de ton contact. Et chaque jour qui passe à s’envoyer des Snap fait gonfler ton score de flammes. Le phénomène qui se produit ici est que plus tu en accumules, plus tu as envie de les garder. Car il est facile de les perdre : 24 heures sans envoyer de Snap à la personne en question et le score retombe à zéro ! D’ailleurs, Snapchat a fait en sorte que cela n’arrive pas en faisant apparaitre un petit sablier à côté de la flamme si l’on oublie de faire son Snap.

Ce petit sablier a pour but que ton cerveau se dise « Oh mince, il faut vite que j’aille faire un snap si je ne veux pas perdre toutes mes flammes ».

A quoi elles te servent ? Soyons honnête, à pas grand-chose. Et pour Snapchat ? Au travers de la petite récompense de la flamme, l’entreprise arrive à faire en sorte que tu te connectes chaque jour en instaurant une routine dans ton comportement, comme par exemple faire ses flammes le matin avant de partir à l’école ou le soir avant d’aller se coucher. Cela leur permet de faire gonfler leurs statistiques d’utilisation et de vendre plus cher la publicité aux annonceurs.

Les fils de défilement et vidéo en continu

Sur Instagram ou Facebook, il y a ce qu’on appelle le fil d’actualité que l’on va défiler avec son doigt. Ce système de « défilement » n’est pas dû au hasard. Tu vas prendre beaucoup plus de temps pour tout regarder de cette manière que si tout était organisé par catégories. Et sans t’en rendre compte, tu vas cliquer sur des liens, revenir en arrière, recommencer le défilement depuis le départ, etc.

La raison est simple : plus tu passes de temps sur un réseau social, plus l’entreprise qui le gère gagne de l’argent. Tout est donc fait pour que tu te « perdes ».

YouTube est un autre bon exemple. Les recommandations de vidéos en lien avec tes précédentes recherches ou encore l’activation automatique d’une vidéo dès que la tienne est terminée sont des stratégies pour que tu restes plus longtemps. Il arrive souvent que l’on y aille pour juste regarder une vidéo et pour finir on y passe une heure.

Voici donc quelques exemples qui te permettent de te rendre compte que sur les réseaux sociaux, tout est fait pour que tu y passes un maximum de temps afin de capter ton attention pour te vendre de la publicité. C’est ce qu’on appelle de la manipulation. C’est pourquoi tu dois en être conscient·e afin de te connecter lorsque tu le souhaites et non pas à cause d’une notification par ou d’un manque de dopamine de ton cerveau.

Pour reprendre le contrôle sur l’usage de ton smartphone, voici quelques conseils :

Pour les notifications, garde uniquement celles que tu utilises pour discuter avec tes ami·e·s. Pour ce qui est des autres applications (actualités, jeux, autres réseaux sociaux, etc.) nous te conseillons de désactiver toutes les notifications.

Crée un dossier sur ton smartphone dans lequel tu mettras toutes tes applications préférées afin de ne pas être tenté·e de te connecter lorsque tu jettes un coup d’œil sur ton téléphone. Essaie de mettre ton téléphone en noir et blanc et tu verras également qu’avec moins de couleur on a directement moins envie d’aller sur certaines applications. Les couleurs captent aussi ton attention.

Mets ton téléphone en mode avion le soir, lorsque tu vas te coucher, afin de pouvoir profiter de ton sommeil.

Tu as sûrement dû entendre que les smartphones dégagent des ondes et que ces ondes passent dans notre corps. Les effets de ces ondes sont néfastes pour ta santé et il est donc très important d’avoir des moments dans la journée où tu n’es pas en contact avec elles. Le mieux serait d’éteindre totalement ton téléphone lorsque tu ne l’utilises pas.

Pour te rendre compte du temps que tu passes sur ton smartphone, il existe des applications qui calculent le temps que tu passes sur tes différentes applications : « QualityTime » (Android)  et « SPACE » (IOS et Android) sont deux bons logiciels gratuits pour cela. Le fait de visualiser le temps que l’on passe sur telle ou telle application peut te faire prendre conscience qu’effectivement, tu es beaucoup connecté·e ou au contraire, que tu as réussi à trouver un équilibre dans l’utilisation de ton smartphone.

Articles liés

Questions liées