Aller à la navigation
Aller au contenu principal
Estime de soi : ton thermomètre

Flyer amphétamines

Ajout d'un  favori
Envoyer cet élément à un ami
Couverture de Flyer amphétamines

Des mélanges hasardeux

On trouve les amphétamines sous forme de poudre, de comprimés ou de capsules que l'on avale; très rarement, on les fume. Les amphétamines sont souvent sniffées ou parfois injectées, ce qui est particulièrement dangereux. Dans des conditions d'injections douteuses échange de seringues, matériel pas propre, etc. s'ajoute le risque de transmission du virus du sida ou d'hépatites.

Les amphétamines vendues sur le marché noir sont essentiellement fabriquées dans des laboratoires clandestins par des «bricoleurs». Leur qualité est donc incertaine, tout comme l'effet de ce genre de produit.

Qui peut savoir vraiment ce qu'il y a dedans? Mélange, degré de pureté et dosage sont tout simplement incontrôlables. Les consommer, c'est jouer à la roulette russe chimique en comptant sur sa bonne étoile pour ne pas en subir les effets négatifs incalculables pour la santé.

Il existe quelques médicaments qui contiennent des amphétamines. Ils sont exclusivement destinés à traiter des problèmes de santé spécifiques, comme par exemple les «coupe-faim», prescrits parfois en cas d'excès de poids. La plupart de ces médicaments ne sont remis que sur ordonnance et dans des situations particulières. Prendre ce type de médicament sans avis médical autorisé est dangereux.

Quand le corps a tourné en surrégime...

Performances, succès, deux mots de plus en plus importants à l'école, au travail, dans le sport. De là à penser que l'usage des amphétamines pourrait permettre de se surpasser, de toujours en faire plus, de tenir éveillé toute une nuit pour faire la fête...

Attention alors à l'effet boomerang: après l'excitation s'installe un sentiment de fatigue et d'épuisement intense, pour deux raisons. Tout d'abord, sous l'effet des amphétamines, donc d'une suractivité, le corps a dépensé beaucoup d'énergie. Deuxièmement, les amphétamines coupent l'appétit: sans alimentation ou presque, l'épuisement arrive. Pourtant, bien qu'épuisé, et même des heures après en avoir pris, il est quasi impossible de dormir, encore moins de se calmer. Le risque de reprendre des amphétamines pour se sentir mieux est alors élevé. Solution inverse, mais tout aussi risquée: prendre des somnifères pour pouvoir enfin s'endormir; le potentiel de dépendance de ce type de médicaments est très élevé, et arriver à s'en passer n'est pas facile.

Ça turbine trop dans la tête: dépression et confusion

Lorsque les effets des amphétamines ont cessé, il n'y a pas que le corps qui soit épuisé. La tête aussi subit le contrecoup: humeur instable, peur, dépression, voire apparition d'états de confusion mentale. Chez des individus ayant consommé des amphétamines sur une longue période, des difficultés de concentration, de l'angoisse, des pertes de la réalité, des hallucinations et des modifications de la personnalité sont possibles. D'une certaine manière, les effets attendus peuvent ainsi se transformer en leur contraire.

L'accoutumance aux amphétamines s'installe relativement vite, après une à quatre semaines d'utilisation régulière. Pour ressentir toujours les mêmes effets, il faut augmenter constamment les doses (tolérance). Une forte dépendance psychique peut s'installer.

Le «speed» tue?

«Speed kills», le «speed» tue, c'est ce qu'on disait déjà dans les années 70. Le risque pour le corps tient essentiellement au fait que le système cardiaque est fortement activé: le pouls et le coeur s'emballent, pouvant provoquer une hypertension, une crise cardiaque ou encore une attaque cérébrale. Ajoutons encore que la consommation d'amphétamines sur une longue période peut affaiblir et épuiser l'organisme.

Au top autrement

Chercher ses propres limites et les faire reculer: un plaisir que l'on peut atteindre de mille manières, sans drogues et avec un peu d'imagination. Et puis, pourquoi ne pas aussi accepter ses limites?

Être en forme, performant, danser toute la nuit: personne n'est capable de cela tout le temps. Le corps et l'esprit ont besoin de périodes de repos; ils doivent aussi pouvoir se relâcher pour avoir un nouvel élan ensuite. De la relaxation pour faire le plein d'énergie, pratiquer un sport, manger équilibré, être créatif, développer ses propres intérêts: une bonne recette pour avoir du punch et de l'efficacité à long terme dans la vie!

La musique, ça fait vibrer aussi sans drogues, non?

 

Information, aide et conseils

Nous sommes à ta disposition si tu as des questions concernant les amphétamines ou les autres drogues: tél. 021 321 29 76

prevention@addictionsuisse.ch.Lien email, nouvelle fenêtre d'édition

www.addictionsuisse.ch Lien externe, nouvelle fenêtre

flyer amphétamines Lien externe, nouvelle fenêtre (PDF)

Addiction Suisse, 1001 Lausanne

Retour à la liste des publications

Infos annexes

Zoom sur...

image animée d'un éléphant de mer avec écriture oh my God

Le cannabis moins dangereux que l’alcool, non addictif et écolo ?! Peut-on vraiment croire ce qu’on entend? Qu'en disent Luca, Emilie, Annabelle et Léo? serie420.ch Lien externe, nouvelle fenêtre

Nos partenaires

Pour la rubrique Boire, fumer, se droguer CIAO travaille avec la Fondation Addiction Suisse

Fermer

Ajouter un favoriFavoris

Pour ajouter cet élément à tes favoris CIAO il faut avoir un ESPACE PERSO et être connecté

Je souhaite créer un ESPACE PERSO

Fermer

 

Le favori a été enregistré dans ton ESPACE PERSO

Rappel : les Questions Réponses restent affichées 12 mois

Annuler

Envoyer à un ami

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Fermer

 

Message envoyé

Annuler

Donner mon avis

Si tu as des remarques, des commentaires ou des questions, va dans Poser une question.

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Fermer

Merci pour ton feedback !